Oubli ? | Changer ?
 
 
 
 

Questions les plus fréquentes

Actualités

1. Comment est née l'association AVARAP ?  

L'association Avarap a été créée en 1984 par une quinzaine de cadres contraints de quitter le secteur de la sidérurgie.

Confrontés au problème d'un changement brutal d'environnement, ils ont pris conscience qu'il leur fallait réaliser une adaptation comportementale difficile. L'idée s'est rapidement imposée de s'appuyer sur le travail de groupe avec une méthode structurée et un cadre méthodologique clair et précis. Après leur réussite, ils ont décidé de formaliser leur démarche et les outils utilisés.

 
 

2. Comment l'Association est-elle organisée ?  

L'AVARAP est une association, reconnue d'utilité publique, composée essentiellement de bénévoles, tous cadres d'entreprise, en activité ou jeunes retraités, appuyée par deux salariées à temps partiel. L'Association est indépendante, apolitique et non confessionnelle. Elle est présente à Paris et en Région Parisienne et dans plusieurs villes de France: Bordeaux, Lyon, Toulon, Nice, Marseille et Aix en Provence, Nantes, Rouen.

 

3. Comment peut-on résumer la démarche AVARAP ?  

Fondée sur l'apprentissage du changement, elle permet de faire le travail de repositionnement professionnel indispensable pour retrouver un emploi ou changer de carrière.

Trois points clés structurent la démarche AVARAP :

  • Constituer des groupes (quinze personnes au maximum), composés de cadres, en activité ou en recherche d'emploi
  • Faire travailler ces groupes, en appliquant une méthode spécifique, avec l'aide d'animateurs spécialement formés. Les groupes se réunissent pendant 7 à 8 mois une fois par semaine pour une séance de 3h
  • Faire en sorte que chaque membre de ces groupes mette sur pied un projet professionnel adapté à ses goûts, ses compétences et aux réalités du marché
 

4. D'où vient la Méthode ?  

La méthode AVARAP se situe dans le prolongement des travaux de l'école de Palo Alto, petite ville de la banlieue de San Francisco, proche de l'université de Stanford.
Le fondateur, Gregory Bateson, aidé de quelques autres chercheurs, a mis au point une méthode de thérapie familiale qui accorde une large place à la communication.
La méthode AVARAP est essentiellement comportementale, elle ne s'intéresse pas au pourquoi, mais au quoi et au comment. "Compte tenu de la situation dans laquelle je me trouve, que faire concrètement, ici et maintenant, pour améliorer cette situation ?".

 

« Pour modifier sa vision du monde, il est plus efficace de commencer par modifier sa façon d’agir » P. Watzlawick

 

5. La méthode AVARAP est-elle vraiment spécifique ?  

L'utilisation de la Méthode est interdite sans l'autorisation de l'Association. Cet accord existe pour un ensemble de grandes écoles en France (le groupe des 16) comme HEC et ESCP Europe. Les animateurs de ces groupes Grandes Ecoles sont d'ailleurs formés par l'Association.


La démarche de l'AVARAP est complémentaire des suivis proposés par  l'APEC, Pôle Emploi, les cabinets d'outplacement, les centres de bilans de compétences, les coachs.

L'AVARAP est déclarée comme organisme de formation depuis 1985. Sa marque est déposée sous le numéro national 945301.51.

 

6. Qu'apporte l'Association aux groupes ?  

L'Association apporte

  • un accompagnement au retour à l'emploi et au changement de carrière : les parrains - marraines et la Méthode
  • des outils pédagogiques (Guide du parrain, Livret du participant)
  • un outil de bilan comportemental, le logiciel PerformanSe mis à la disposition des membres des groupes à un tarif préférentiel (à Paris)
  • des réunions mensuelles d'analyse de pratique organisées avec les parrains, marraines et animateurs des groupes pour en assurer le suivi régulier
  • des conférences de spécialistes sur des sujets concernant l'emploi des cadres
  • des ateliers intergroupes sur des thèmes liés au comportement et au recrutement
  • des réunions mensuelles réseaux Avaraclub (à Paris)
  • une communauté Avarap sur  LinkeIn (Paris) Viadeo et Facebook (Marseille)
  • une newsletter trimestrielle AvaraNews (à Paris)
 

7. Quel est le rôle du parrain ou de la marraine d'un groupe AVARAP ?  

L'animateur d'un groupe appelé parrain ou marraine a, avant tout, un rôle de facilitateur et de pédagogue. Il doit veiller à la cohésion du groupe et à son bon fonctionnement. Il est le garant de l'application des différentes phases de la Méthode au bénéfice de chacun des membres. Cette application doit combiner rigueur et souplesse. Il doit transmettre la méthode de travail au groupe. Il s'agit avant tout de dégager une dynamique de la solidarité. 

 

8. En quoi consiste la formation des parrains - marraines ?  

Cette formation se déroule sur 6 journées complètes, étalées sur 3 week-ends. Elle est assurée par un professionnel spécialisé dans la formation de formateurs.

Chaque futur parrain ou future marraine (c'est le nom donné aux animateurs qui prennent la responsabilité d'un groupe AVARAP) va s'appliquer à lui-même les différentes phases de la Méthode qu'il sera chargé de faire passer au groupe qui lui sera confié par la suite.

La formation des parrains - marraines vise 3 objectifs :

  • Comprendre et maîtriser la méthodologie AVARAP et les outils qui y sont associés
  • S'entraîner à la pratique de l'animation sur les différentes étapes de la Méthode
  • Faire l'apprentissage des comportements facilitateurs : écoute, prise de distance, médiation, critique constructive...
 

9. Comment se déroule la Méthode pour les membres d'un groupe ?  

Les 3 étapes principales de la Méthode AVARAP sont les suivantes :
 

1. Ce que je suis : définir son potentiel
Etape de bilan de compétences professionnel et personnel, enrichie par le retour du groupe, elle permet de faire une analyse objective et en profondeur de ses réalisations probantes et de ses goûts. Cette étape permet à chacun d’identifier ses compétences transposables et de mesurer l'impact de son comportement sur les autres. 

2. Ce que je veux être : ouvrir le champ du possible professionnel
Ayant défini le potentiel de chaque participant, le groupe génère, pour chacun d'entre eux, à travers une technique de créativité des idées d"emploi, de nouveaux objectifs professionnels. Cette étape permet à chacun de détecter 3 cibles professionnelles.

3. Ce que je vais faire : définir et vendre un projet professionnel convaincant
Les cibles affinées auprès de contacts marché sont approfondies sous forme d'un projet professionnel. Ce projet est ensuite discuté et validé en groupe puis testé auprès de son réseau. Le groupe aidera ensuite chaque participant à mettre en oeuvre  un plan d'action et à travailler CV, lettres de motivations, entretiens et techniques de réseaux et de recrutement.

 

10. Pourquoi l 'Association s'adresse-t-elle uniquement à des cadres ?  

La mise sur pied des groupes est le résultat du libre choix des personnes qui s'inscrivent ; ces personnes appartiennent à des milieux professionnels très différents, et de ce fait, les groupes sont extrêmement variés. C'est aussi ce qui en fait la richesse.

Pour que le groupe fonctionne harmonieusement, il faut néanmoins que la communication soit facilitée par une certaine homogénéité socioculturelle. La catégorie "cadres et assimilés" correspond à cette définition. A cela s'ajoute la nécessité de pouvoir disposer, pour les membres des groupes, d'une certaine capacité d'autonomie.

Enfin le travail de chacun s'appuie sur une importante production de documents, suivant le principe selon lequel 'l'écrit structure la pensée'.

 

11. Y-a-t-il des conditions particulières pour intégrer un groupe AVARAP ?  

Non, si ce n'est que vous devez être apte à travailler en groupe, c'est-à-dire pouvoir vous intéresser aux autres, pratiquer une écoute active, accepter des critiques constructives... Il faut également être disponible. Plus globalement, être convaincu que les échanges, dans un contexte à la fois rigoureux et convivial, sont enrichissants et porteurs d'efficacité.
Par contre, la participation à un groupe AVARAP n'est pas conseillée à une personne qui connaîtrait, provisoirement, des difficultés importantes d'ordre psychologique. Dans ce cas, une phase préliminaire de suivi individualisé est recommandée. 
Pour tirer le meilleur bénéfice de la participation à un groupe AVARAP, il est recommandé d'avoir au moins 3 à 5 ans d'expérience professionnelle.

 

12. Je suis actuellement en poste ; que peut m'apporter la participation à un groupe AVARAP ?  

Si vous vous posez des questions sur votre évolution professionnelle, la méthode AVARAP est tout à fait adaptée à une démarche d'anticipation du changement. En particulier, le travail sur des réalisations probantes permet à chacun de mettre en évidence ses compétences et ses goûts.

L'avantage, par rapport à une personne en recherche d'emploi, c'est que vous aurez davantage de temps pour faire le point et envisager calmement un changement d'orientation.

 

13. Je viens de faire un bilan de compétences ; n'est-ce pas redondant avec la méthode AVARAP ?  

Nous conseillons à tous les membres de nos groupes de passer un bilan de compétences.

La participation à un groupe AVARAP est tout à fait complémentaire et permet de tirer le meilleur parti du bilan effectué à titre individuel. Le regard croisé des autres membres du groupe sur soi permet en effet d'enrichir considérablement les informations recueillies. La connaissance de soi est un élément fondamental et on ne se connaît jamais trop bien.
De la même façon, le fait d'être dans un cabinet d'outplacement est complémentaire à la démarche AVARAP car le soutien du groupe, sa solidarité sont de précieux atouts.

 

14. J'ai déjà un projet professionnel assez précis en tête, puis-je intégrer tout de même un groupe ?  

Oui, si vous admettez de vérifier, grâce au retour du groupe, que votre projet professionnel est bien celui qui est le plus adapté à vos goûts, compétences et à l'état du marché. Ce qui signifie que vous pensez qu'il est possible de l'améliorer, voire même de le modifier.

Non, si votre projet vous paraît définitivement arrêté et que votre besoin se limite à sa mise en œuvre. Dans ce cas, un stage concernant les techniques de recherche d'emploi (la rédaction de CV, le réseau, la préparation aux entretiens...) nous paraît plus approprié.

 

15. Le fait que les groupes soient composés de personnes de tous âges , représentant des fonctions et des secteurs très variées, ne représente-t-il pas un frein au niveau de leur efficacité ?  

Au contraire, l'hétérogénéité des groupes AVARAP est l'un des principaux atouts de leur efficacité. C'est précisément cette hétérogénéité qui fait la richesse des échanges et peut faciliter pour chacun les changements de "cadrage" qui permettront de trouver des solutions nouvelles.

A contrario, un groupe très homogène fonctionne souvent d'une manière apparemment plus souple et plus rapide, mais avec un risque renforcé d'une approche trop instrumentale et, de ce fait, réductrice.

 

16. Je suis en recherche d'emploi depuis quelques mois et je souhaiterais aboutir rapidement, Le cycle AVARAP me paraît bien long...  

Trouver un nouvel emploi, en particulier à partir d'un certain âge, représente un enjeu important. Très souvent, les difficultés rencontrées sont liées au fait que le travail de préparation n'a pas été fait suffisamment en profondeur. (Ce qui peut influer notablement sur la qualité des entretiens de recrutement par exemple). La durée des groupes AVARAP (7 à 8 mois) a précisément pour objet, à partir d'un bilan personnel et professionnel assez complet, de mettre sur pied un projet professionnel approfondi ainsi qu'un plan d'action pour le "vendre". Ce travail de maturation nécessite du temps et il n'est pas sûr que sauter cette étape soit la meilleure solution.
Il faut ajouter que la méthode AVARAP est rigoureuse mais flexible et qu’elle s’adapte facilement au profil et au rythme de chacun. En clair : pour certains le cycle complet pourra durer 8 mois, pour d’autres il sera bouclé en 4 mois.

 

17. Quel est le taux de réussite des groupes, pour la partie recherche d'emploi ?  

Statistiquement, le taux moyen est de l'ordre de 60 %. Il ne s'agit que d'une moyenne et cette réussite varie significativement d'un participant à l'autre.

On constate en effet que le résultat est largement fonction du niveau d'engagement et de la qualité du travail fourni par chacun, plus que de leur profil professionnel ou de leur âge.

 

18. Comment est financée l'Association ?  

Le financement de l'Association provient des cotisations des membres et des participants aux groupes.

 

L'Association étant composée essentiellement de bénévoles, ses frais de fonctionnement sont réduits au strict minimum. 

 

 

19. Combien de temps faut-il compter par semaine pour une participation efficace à un groupe AVARAP?  

En premier lieu, retrouver un emploi nécessite un engagement à plein temps et une bonne organisation.

 

Chaque groupe se réunit un soir par semaine pour une séance de 3h. A cette séance hebdomadaire s'ajoute au cours du cycle deux ou trois journées complètes, qui permettent de renforcer la dynamique du groupe. Les dates de ces journées complètes sont fixées en fonction des disponibilités de l'ensemble des participants du groupe (weekend ou congés pour les personnes en poste).

 

Chaque participant doit prévoir chaque semaine un travail personnel conséquent, ainsi que sa participation à des ateliers (en sous-groupes) sur des sujets liés à l'avancement dans la méthode. Nous estimons qu'une bonne participation représente deux jours pleins par semaine pour les chercheurs d'emploi, et une journée pour les cadres en activité.

 

20. Pourquoi l’assiduité aux séances AVARAP est-elle indispensable jusqu’au terme  

Les 5 ou 6 premières séances du cycle Avarap sont essentielles pour la construction et la dynamique du groupe. Elles sont également l’occasion de présenter différents composants qui conditionnent toute la méthode de travail. Aucune absence n’y est possible, car l’enjeu est que chacun s’intègre pleinement et que chaque aspect de la méthode soit parfaitement compris et assimilé.

 

Plus généralement pendant tout le cycle Avarap, le groupe fonctionne en système. L’absence, même ponctuelle, d’un membre est donc pénalisante pour le groupe. A fortiori, un départ pourrait le déstabiliser, et compromettre le travail effectué par chacun. C’est pourquoi lors de l’inscription, nous demandons à chacun des membres de s’engager à poursuivre avec son groupe jusqu’au terme.

 

21. Compléments de lecture  

Nous vous proposons ci-après trois textes de Claude Génin, bénévole de l'Avarap, membre du COMEX, qui éclairent notre vision des défis qui auxquels sont confrontés les cadres, et proposent les moyens de les surmonter.

 

Cadres d’entreprise : le temps  de l'incertitude

 

Le quoi et le comment - ici et maintenant, Réflexions sur la méthode Avarap

 

Entrepreneur de soi-même

 

 

 

 

 
Dernière modification : 17/11/2016